Vous comptez acquérir une piscine, certes à un budget restreint, mais vous ne savez pas quel choix vous faites pour quel type de piscine ?

Si vous optez pour le modèle de piscine en kit, vous vous trouvez cette fois-ci devant les problèmes de choix du modèle, de prix, de durée du chantier et du rappel des règles administratives.

Les piscines existent dans divers types, modèles, formes…et à des prix différents, des plus bas au plus hauts…Ainsi, on rencontre dans le marché des piscines, la piscine hors-sol, la piscine enterrée ou semi-enterrée, gonflable ou à armatures, rigides, à structure en bois, en résines ou en métal…aux prix qui varient entre 100 et 25 000 euros, adaptés à tous les budgets possibles.

Piscine soleil

Concernant les piscines hors-sol, elles sont accessibles à tous les budgets du fait qu’elles ne demandent pas de grands travaux, ni de permis de construire. Elles existent en kit. Il ya les piscines gonflables, à parois recouvertes de caoutchouc ou de PVC, ayant une armature en boudin rempli d’eau ou d’air. Leurs prix varient entre 100 et 14 000 euros. Il y a aussi les modèles à armature tubulaire en acier ou en plastique qui maintient une poche en toile, aux prix estimés entre 300 et 6000 euros. Il existe aussi les modèles modulaires et rigides, aux structures en polyester ou en bois, leurs prix varient entre 1200 et 13 000 euros. Enfin, il y a les piscines autoportantes.

Ces kits représentent une multitude d’avantages aux petits budgets. En effet, pour leur installation, il suffit d’enlever les roches, de mettre du sable et d’aplanir le terrain. D’un autre côté, elles peuvent être démontées si vous le voulez. En outre, elles ne sont pas soumises à la taxe foncière.

Les modèles de piscine en kit diffèrent  de dimensions, de caractéristiques et d’équipements. Il y a des kits en bois, des systèmes en panneaux de propylène où on fait couler du béton, des modèles à coque en PVC ou en acier galvanisé.

Pour les piscines en kits enterrés, une déclaration de travaux préalable est exigée et dont la réponse de la mairie prendra au minimum un mois à compter de la date de dépôt. Les grands bassins sont soumis à la taxe d’habitation ainsi qu’à la taxe foncière, 2 ans après l’achèvement des travaux. Leurs prix varient entre 7 000 et 25 000 euros.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour ce genre de travaux. En plus, il est recommandé de respecter les normes sécuritaires dictées par la loi, sous peine d’une amende maximale de 45 000 euros.

Prenez garde aussi de l’emplacement de votre piscine enterrée qui devrait être à proximité maximale du soleil. Faites attention au matériau et vérifiez l’état du sol…