D’une manière générale, le bois a tendance à être plus ou moins naturellement durable, c’est-à-dire que chaque essence possède une dureté naturelle en relation avec la nature du bois.

Ces critères sont à prendre en compte lors de la construction d’une piscine en bois.

La durabilité du bois est en rapport étroit avec les essences qui déterminent leur capacité à résister à l’imprégnation c’est-à-dire à la résistance à l’humidité, aux attaques des insectes xylophages comme les termites et les capricornes… et des champignons.

Un classement des essences de bois qui n’ont pas subi de traitement est effectué en vue de voir dans quelle classe de risque est placée chaque essence. Ainsi, nous avons dans :

-Les feuillus tempérés : le bouleau, le charme, l’érable, l’eucalyptus globulus, le frêne, l’hêtre et le tilleul, qui ne sont pas du tout classés à risque. Le chêne rouge d’Amérique et l’orme se trouvent dans les classes 1 et 2. Le noyer se place dans les classes 1, 2 et 3. Quant au châtaignier, le chêne rouvre et pédonculé et le robinier «  le faux acacia » se retrouvent dans les classes 1, 2, 3 et 4.

-Les résineux tempérés : L’épicéa, le sapin blanc du nord ainsi que le sapin ne sont pas du tout classés à risque. Le pin noir d’Autriche et le pin laricio ainsi que le pin weymouth sont placés dans les classes 1 et 2. Le cèdre, le douglas c’est-à-dire le pin d’orégan, le mélèze, le pin maritime, le pin sylvestre « pin rouge du nord » et le wester  red cesar sont répertoriés dans les classes 1, 2 et 3.

-Les essences tropicales : l’ayous, l’illomba, le limba et le samba ne sont pas classés à risques. Le lauan white se trouve dans la classe 1. Le dibetou et le framiré se situent dans les classes 1 et 2. L’amarante, l’angélique, le kispo, le meranti dark red, le niangon, le sipo, et le wengé se placent tous dans les classes 1, 2 et 3. Finalement, le bangkirai, le bété, le doussié, l’iroko, le macenduba, le maobi, le padouk , l’azobé et le teck d’Asie sont situés dans les classes 1, 2, 3 et 4.

Les classes 1 et 2 : signifient qu’il n’y a aucune limitation de service.

La classe 3 : signifie que  la durée de service est de l’ordre de 25 ans, sans prendre en compte les déformations à maitriser indépendamment.

La classe 4 : signifie que la durée de service dépend de plusieurs facteurs en relation avec le sol, le climat, l’exposition, la section des pièces…

L’évaluation est présentée pour une durée moyenne et estimative de plus de 10 ans sans attaque significative.