La construction d’une piscine peut être entreprise durant toute l’année, mais l’automne reste la meilleure saison pour un chantier réussi et sans contraintes.

Concernant les piscines enterrées soumises à déclaration de travaux (deux mois) ou à permis de construire (trois mois), il est nécessaire de faire les démarches au printemps en vue d’entamer la construction en automne.

Choisir l’automne, c’est choisir la saison idéale pour la construction. En effet, si on tient à éviter la surcharge des carnets de commandes durant la période printanière, il est recommandé donc de construire la piscine en période d’automne. Les pisciniers se trouvent donc débordés pendant le printemps. En plus, l’humidité des sols durant la période d’automne rend plus facile les différents travaux de terrassement et de travail des terres. Une meilleure stabilisation des sols concernant les travaux de finition de la piscine sera enregistrée.

Quant à la période hivernale, elle est à éviter pour la plupart des travaux et dans certaines régions elle est même interdite en raison du gel et des dommages potentiels éventuels.

Pour les piscines hors-sol, tenir en considération une saison déterminée n’est pas aussi important que pour les piscines enterrées. L’installation de votre piscine hors-sol peut être faite plus tardivement puisque la pose est beaucoup plus rapide et ne requiert aucune formalité spéciale.

Cependant, il est toujours préférable de prendre votre temps et de commencer votre projet même d’installation sans le moindre risque de débordement par exemple de la disponibilité des  pisciniers ou celle des prestataires liés au terrassement et enfin sur les délais de livraison.

En règle générale, la préparation du projet de construction ou d’installation d’une piscine doit se prévoir plusieurs mois à l’avance et choisir la meilleure période pour sa réalisation quelque soit l’ampleur du projet ou plutôt du chantier.