Le filtre à cartouche s’adapte particulièrement aux petits bassins, aux spas ainsi qu’aux piscines de petits volumes d’eau, ne permettant pas une évacuation rapide des eaux de lavage.

Le filtre à cartouches a la forme d’un cylindre où se trouvent une ou plusieurs cartouches qui se composent de média filtrant en fibres végétales ou en matières synthétiques. Le média filtrant est plié en toile en vue d’avoir une surface filtrante maximale dans un volume extrêmement réduit. Un couvercle amovible donne la possibilité d’accès à l’élément filtrant, c’est-à-dire à la cartouche qui peut être fabriquée de différentes matières, comme par exemple, en papier, en filament…

La cartouche se compose de nombreux plis qui servent à augmenter la surface de la filtration et qui sont disposés autour d’un tube central perforé qui assure l’aspect rigide de tout l’ensemble. La cuve et le couvercle sont d’une manière générale équipés d’une purge et d’un manomètre.

La qualité de la cartouche définira l’installation du filtre aussi bien en amont qu’en aval de la pompe, c’est-à-dire qu’il s’installe dans le local technique après la sortie de la pompe. Il suffit simplement et seulement de raccorder l’entrée et la sortie dont il dispose.

Le filtre à cartouche permet un fonctionnement assez simple. En effet, l’eau sale aspirée ou poussée par la pompe de filtration, entre dans la cuve par l’extérieur de la cartouche, passe par  la matière filtrante et sort de nouveau  par le tube central de la cartouche. Le clapet stoppe le retour des impuretés à l’arrêt de la pompe.

Le filtre à cartouche permet une filtration assez fine, de l’ordre de 40 à 20 microns en fonction de la qualité du matériau filtrant. Il présente une installation facile. Il s’utilise sans risque de casse, du fait qu’il n’y a pas de vannes à manipuler et finalement il est très économique, en raison de sa faible consommation d’eau.