Le traitement de l’eau de piscine par les rayons ultra-violets est une solution économique et écologique qui est très avantageuse. Le principe de fonctionnement de ce procédé ami de l’environnement et la nature consiste à détruire tous les germes(virus, bactéries, algues, mousses, spores)présents dans l’eau de la piscine en les exposant à des rayons UV spécifiques de type C émis par une lampe à vapeur de mercure capable de détériorer l’ADN et de bloquer la plupart des réactions métaboliques se déroulant au sein des microorganismes.

Le traitement de l’eau de piscine aux rayons UV peut se résume essentiellement en trois étapes :

1. La filtration de l’eau : Après passage par la pompe, l’eau de piscine sera ensuite filtrée afin d’éliminer les grandes particules (feuilles d’arbres, bouts, insectes, poussières…).On utilise généralement dans cette opération des filtres à cartouche ou des filtres à sable.

2. Destruction des microorganismes : L’eau de piscine filtrée n’est pas encore aseptisée. Pour la désinfecter, on l’expose aux rayons UV dans une chambre de bombardement. Ces rayons très pénétrants peuvent détruire plus de 99 % des microorganismes et des spores. Le traitement de l’eau de piscine par des rayons UV est très intéressant vu que ces rayons peuvent tuer les germes sans laisser de résidus chimiques (nuisibles à la santé de l’homme) dans l’eau.

3. Traitement complémentaire par un produit rémanent : Certains germes peuvent persister au traitement aux rayons UV. Afin d’inhiber le développement et la multiplication de ces microbes et de prévenir l’apparition de nouveaux microorganismes par contamination de l’eau (algues, champignons, parasites, bactéries), les lois en vigueur ont exigé l’adjonction manuelle ou automatique (à l’aide d’une pompe doseuse) à petites doses d’un produit rémanent sans chlore tel que l’oxygène actif.

Un petit conseil

Il faut comparer les modèles de chambres de traitement aux UV disponibles sur le marché du point de vue prix et efficacité.