Il s’agit d’un dispositif qui a pour principale fonction d’informer ou d’alerter le propriétaire d’une piscine d’une intrusion d’un corps dans le bassin.

-Les caractéristiques des alarmes immergées ou détecteurs d’immersion :

Le premier critère à prendre en considération est la certification. En effet, étant donné l’importance capitale du rôle que joue le détecteur de chute, le respect de la norme NF P 90-307 concernant les systèmes d’alarmes de piscine est strictement obligatoire et à prendre en considération avant tout engagement d’achat. Cette norme précise que le système d’alarme doit détecter toute chute ou immersion d’un enfant de plus de 9 mois et de moins de 5 ans, qu’il doit fonctionner 24/24 heures quelles que soient les conditions climatiques, qu’il doit être muni d’un indicateur de défaillance du système et d’une réactivation automatique en cas de panne, que le rayon d’action de l’alarme sonore doit agir sur toute la surface de l’habitation et qu’il doit comporter un système de verrouillage difficile à manipuler par un enfant de moins de 5 ans.

Le détecteur de chute conserve bien le côté esthétique de la piscine. Toutefois, le système présente une contrainte dans l’activation quelque peu tardive de la chute, qui est égale à 12 secondes.

-Les différentes technologies :

Alarme immergée : c’est un système de sécurité qui sert à détecter électroniquement, par le biais d’une onde acoustique, toute chute ou immersion dans une piscine. En vue de réaliser efficacement son rôle sécuritaire, l’alarme doit être conforme à la norme NF P 90-307. La sirène doit se déclencher dans les 12 secondes qui suivent la chute. Elle est discrète et se place facilement sur ou sous la margelle de la piscine. Elle est réglée pour éviter les déclenchements inutiles.

Au moment de votre baignade, vous pouvez mettre l’alarme en veille via une télécommande, une clef électronique ou un digicode. Sa réactivation peut s’effectuer manuellement, ou bien automatiquement. Elle fonctionne à piles ou batteries solaires.

De par le fonctionnement par l’analyse des ondes, elle peut fonctionner également par l’analyse du son propagé dans l’eau suite à une chute.

L’installation de ce système est fort simple, mais il ne convient pas aux piscines ayant des plages immergées dont la pente est inférieure à 30%.

Le prix varie entre 150 et 900 euros.

-Alarme portative : il s’agit simplement d’un complément de sécurité. Elle se présente sous la forme d’un collier ou d’un bracelet capteur porté généralement par un enfant. Elle déclenche automatiquement une sirène dès que le capteur est en contact avec l’eau. Elle se constitue de deux parties, une portée par l’enfant et un récepteur porté par l’adulte. Elle est sonore et/ou vibrante.

Du moment que ce système n’est pas normalisé, il doit être donc associé à un autre système de sécurité normalisé. Il est léger mais efficace. Le coffret comportant une base et 2 ou 3 émetteurs coûte 200 euros.

Pour finir, sachez que ce système de chute ne joue qu’un rôle informatif et non pas préventif.