Selon la loi : « les barrières de protection doivent être réalisées, construites ou installées de manière à empêcher le passage d’enfants de moins de 5 ans sans l’aide d’un adulte, à résister aux actions d’un enfant de moins de 5 ans, notamment en ce qui concerne le système de verrouillage de l’accès, et à ne pas provoquer de blessure ». Voilà en résumé ce qu’impose désormais la loi à tous les propriétaires de piscine privées qu’elles soient à usage individuel ou collectif en vue d’éviter les noyades des particuliers notamment fréquentes chez les petits enfants.

On distingue 3 grandes familles de barrières de piscine homologuées. Vous pouvez donc effectuer votre choix selon l’amovibilité de la barrière pour une barrière démontable. Vous pouvez opter aussi pour la barrière fixe, qui ne se démonte plus et qui peut être pleine ou avec des barreaux. Si par contre, vous préférez qu’elle soit dégagée totalement de l’environnement lors de son utilisation, choisissez alors la barrière escamotable qui se plie intégralement dans le sol ou se relève.

Concernant les matériaux utilisés pour les différentes formes de barrières de sécurité de piscine, ils doivent tous répondre à des normes, telles que la solidité comme par exemple le bois, l’aluminium, le PVC, en plastique, en verre, en treillis plastiques, en textiles… Ils doivent résister à un choc équivalent à 50 kg et avoir une hauteur d’au moins 1m. Leur fixation au sol doit être très bien réalisée en vue d’éviter toute tentative facile d’arrachement. Le système de verrouillage doit avoir un double fonctionnement, d’ouverture et de fermeture. Ce système doit être aussi facile au fonctionnement d’un adulte en cas d’urgence.

Toutes les barrières, sans exception aucune doivent avoir strictement une référence de la norme NF P90-306 inscrite sur l’emballage ainsi que des instructions que le consommateur doit obligatoirement suivre. Ces instructions se rapportent sur le mode d’emploi, à savoir notamment le mode d’ancrage, la notice d’utilisation, le guide d’entretien…tout en indiquant le nom  et les coordonnées du responsable de la mise sur le marché, c’est-à-dire le fabricant ou l’importateur ou le distributeur.

Quant aux pris des barrières de sécurité de piscine, ils varient  entre 1000 et 11 000 euros en fonction des modèles et des dimensions de barrières que vous réservez autour de votre piscine.