Il existe plusieurs systèmes de filtration pour la sélection d’un même modèle de piscine. Toutefois, il ya seulement deux grands concepts qui partagent le marché et qui sont, la filtration traditionnelle se constituant d’un réseau de tuyauterie complet, de filtres, qu’ils soient à sable, à cartouche, à diatomée et enfin un local technique et la filtration monobloc qui se pose sur le bord du bassin en cavalier.

La filtration traditionnelle se base sur une bonne circulation d’eau. Il existe plusieurs types de circulation d’eau. Votre piscinier saura déterminer la bonne formule pour une meilleure technique selon la taille ainsi que la conformation de la piscine.

D’une manière traditionnelle, l’eau est aspirée par un skimmer, des goulottes, un déversoir et enfin des bondes de fond. Lorsque l’eau est aspirée par la pompe, elle passe dans le filtre qui débarrasse les impuretés avant d’être refoulée dans le bassin.

Dans le cas d’une piscine dépassant les 40 m², il est conseillé de faire une étude plus approfondie. Il est recommandé aussi de tenir en considération des emplacements des pièces d’aspiration et de refoulement d’eau. La circulation de l’eau doit être simulée en vue d’éviter la création de zones stagnantes propices à l’accumulation de salissures.

Quant aux filtres qui permettent la filtration de l’eau, il en existe plusieurs types à savoir par exemple :

– Le filtre à sable : il permet la filtration de 50 à 40 microns. Ce système est très répandu et préconisé pour la piscine standard. Il s’adapte à tous les types de qualité d’eau et est facile d’utilisation. Il s’agit d’une cuve remplie de sable par où passe l’eau. L’eau est nettoyée par une opération à contre courant, ce qui dégénère une consommation d’eau assez importante et ce qui représente un inconvénient non négligeable.

-Le filtre jetable : il s’agit d’une poche filtrante multicolore économique qui permet la filtration de 20 microns et qui peut être remplacée lorsqu’elle est sale.

– Le filtre à cartouche : la cartouche est composée de nombreux plis pour augmenter la surface de la filtration, qui sont disposés autour d’un tube central perforé qui assure la rigidité de l’ensemble. La cartouche peut durer de 4 à 5 ans et le système de filtration à cartouche est très économique. La filtration est de l’ordre de 20 microns. Le seul inconvénient qui en émane, est le nettoyage régulier au jet.

-Le filtre à diatomites : Il permet de débarrasser l’eau de ses impuretés les plus fines, c’est-à-dire une filtration de l’ordre de 2 à 5 microns. Il s’agit d’une algue unicellulaire possédant une structure externe siliceuse.