Une clôture de piscine a pour principal objectif la protection des utilisateurs, notamment les enfants contre les chutes accidentelles. Il s’agit d’un dispositif  de sécurité homologué très efficace pour une piscine.

La clôture de piscine doit être conforme à la loi n° 2003-9 datant du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines privées et à la protection des enfants. Elle doit répondre à des normes bien précises : NF P 90-306 concernant les barrières de protection et moyens de fermeture et d’ouverture de la clôture de piscine. Une clôture de piscine ne doit en aucun cas permettre une escalade à un jeune enfant. Tenir compte de l’ hauteur est une autre nécessité exigée en vue d’empêcher un enfant de franchir la piscine et de tomber dans le bassin. Enfin, la solidité de la clôture est une autre imposition dans le but d’éviter tout déplacement possible.

Partant, le rôle essentiel d’une clôture de piscine, quelle soit souple ou rigide, est essentiellement de limiter l’accès des enfants de moins de 5 ans dans le bassin.

Concernant la clôture rigide : elle se compose de panneaux rigides qui ont des longueurs différentes, qui sont séparés par des poteaux, qui sont disposés à intervalles réguliers tout autour de la piscine et qui sont reliés entre eux grâce à des panneaux transparents ou des toiles tendues. Ces panneaux sont fixés au sol en vue d’assurer la stabilité de la clôture. Ils existent en aluminium anodisé ou laqué.

Quant à la clôture souple homologuée, elle permet d’empêcher un enfant de s’y approcher. Elle se compose de nombreux panneaux liés à des poteaux qui sont fixés au sol. Pour  avoir une solidité efficace de la clôture, il est recommandé de les planquer sur un sol stable. Il suffit d’avoir une perceuse pour la fixation des poteaux et installer facilement et simplement la clôture de la piscine.

Toutefois, la mise en place d’une clôture de piscine ne remplace jamais la vigilance des parents.