Les normes AFNOR de sécurité

août 18th, 2011

Les normes AFNOR concernent essentiellement les exigences à suivre se rapportant aux différents types de systèmes de sécurité qui concernent les barrières, les couvertures ainsi que les abris, qu’ils soient en position verrouillée en vue de limiter l’accès des piscines enterrées des enfants de moins de 5 ans, ou bien qui concernent les alarmes qu’ils soient en état de fonctionnement normal en vue de détecter toute intrusion ou immersion ou bien encore chute. Cependant, la vigilance des parents reste le principal et le plus efficace facteur de surveillance pour les petits enfants qu’on ne peut pas remplacer par des alarmes ou autres moyens de sécurité qui n’éliminent pas tout à fait le risque.

La conformité du dispositif de sécurité doit être absolument assurée par la déclaration du fabricant, en apportant toutes les preuves que son système est conforme aux tests passés dans un laboratoire indépendant, décrits dans la norme et bien appliqués au produit vendu. Elle doit être assurée aussi par la certification du fabricant, c’est-à-dire que la norme française NF atteste de la conformité du produit certifié aux normes.

Les normes de sécurité piscine sont au nombre de 4 qui sont :

-NF P90-306 : qui concerne les barrières de protection et moyens d’accès à la piscine.

-NF P 90-307: qui concerne les systèmes d’alarmes

-NF P 90-308: qui concerne les couvertures de sécurité et dispositifs d’accrochage

-NF P 90-309: qui concerne les abris de piscine, les structures légères ou les vérandas.

Quant aux autres normes de piscine sont les suivantes :

-NF P 90-302 : qui se rapporte aux piscines en kit

-NF P 90-303 : qui se rapporte aux picinettes

-NF P 90-313 : qui se rapporte aux pataugettes

-NF P 90-314 : qui se rapporte aux skimmers.

Toutes ces normes de sécurité bien précises sont mises en application afin de lutter contre les risques de noyades des petits enfants survenus essentiellement dans des bassins non équipés d’un dispositif de sécurité conforme à la loi.

LES MODELES D’ABRIS POUR PISCINE – EMPLOI ET AVANTAGES

août 17th, 2011

D’un coût assez élevé, les abris pour piscine relèvent des investissements, évoquant un réel débat sur leur utilité.

On admet, que ce type d’équipement pour piscine, transforme les espaces de baignade en véritables piscines couvertes, procurant le plaisir de la nage par beau ou mauvais temps.

Parce que les abris pour piscine, protègent du vent et emmagasinent la chaleur produite par le soleil ou par l’installation d’un système de chauffage, le temps des baignades se voit utilisé à volonté, loin des appréhensions liées aux changements climatiques des saisons et aux empêchements d’un rythme de vie non moins astreignant.

De conception et structure différentes, les abris pour piscine présentent des avantages multiples en termes de conservation de la chaleur, de commodité d’installation et de confort apporté.

Il y a les abris pour piscine bas, à grande rentabilité thermique (rayons de soleil et chauffage de l’air ou de l’eau), et ceux dits hauts, créant de l’espace pour plus de quiétude et de bien-être.

Faut-il rappeler, que les abris pour piscine faits en polycarbonate alvéolaire, comptent parmi les équipements les plus performants en économie d’énergie et de chaleur.

Aussi, contrairement aux abris pour piscine fixes, associés au paysage réel des habitations, ceux de type démontable, télescopique ou amovible, escamotable ou repliable, en aluminium ou en bois… ont une apparition plutôt périodique, saisonnière, voire même occasionnelle.

Devant ce vaste choix, il convient de retenir que la facilité de manipulation d’un abri pour piscine est essentielle ; d’où cette nécessité de s’acquérir ce genre d’équipement en partant des besoins particuliers et des spécificités des lieux.

De même, il faut être prudent pour distinguer des équipements identiques en apparence, mais excessivement disparates en qualité et origine.

En revanche, quelles que soient la forme et la structure données aux abris pour piscine, faisant apparaître des particularités esthétiques et techniques, l’essentiel, c’est de savoir tirer profit de l’installation d’une piscine, en s’offrant tout le plaisir de la baignade en bassin.

Les margelles de piscine

août 16th, 2011

La margelle était considérée depuis belle lurette comme un moyen de protection de la piscine contre les impuretés venues de l’extérieur pour polluer le bassin. Seulement, de nos jours cette notion de protection tend à perdre de son importance pour devenir plutôt et essentiellement un élément de décoration, une harmonie entre la piscine et son environnement. C’est l’élément esthétique complémentaire et valorisant de la piscine tout en étant pratique.

On distingue deux sortes de margelles :

-Les margelles industrialisées, en béton ou bien en pierre reconstituée, qui sont antidérapantes et agréables à fouler…

-Les margelles naturelles, en pierre, en bois ou en terre cuite, qui sont très en vogue et s’adaptent mieux à l’environnement.

Les margelles peuvent avoir toutes les formes ainsi que toutes les couleurs, selon votre goût personnel. Partant, rien n’est recommandé formellement. De votre choix dépendra le degré d’embellissement de la piscine.

Cependant, pour des raisons pratiques, il est conseillé d’opter des margelles arrondies avec une pente ascendante vers le bassin en vue d’éviter l’écoulement de l’eau de ruissellement dans la piscine.

La margelle doit être positionnée sur la partie périphérique haute de la piscine. Sa pose ne se réalise qu’une fois le reste de la piscine a été construit. Elle ne doit pas être négligée dans sa construction puisqu’elle assure la sécurité des baigneurs et est indispensable aux finitions du bassin. En effet, la margelle permet d’éviter les éventuelles glissades des baigneurs mais encore les débordements d’eau.

Pour la réalisation d’une margelle de piscine, beaucoup de possibilités de formes, de couleurs et de choix de matériaux s’offrent à vous en vue d’améliorer l’esthétisme de votre bassin, de votre jardin…

Si vous choisissez par exemple le bois pour votre margelle de piscine, sachez au moins qu’elle peut offrir un côté exotique dans votre jardin qu’aucun autre matériau ne pourrait réaliser. Toutefois, quelque soit le type de bois que vous choisissez, vous devez tenir compte de son traitement afin de le rendre plus résistant contre les agressions provenant de l’eau, du climat mais aussi de son usure.

Notez aussi que beaucoup de propriétaires de piscine préfèrent de plus en plus les margelles en pierre reconstituée qui est produite en poudre de pierre.

Les inconvénients des abris de piscine

août 15th, 2011

Les abris de piscines représentent d’une manière générale des avantages incontestables relatifs à plusieurs aspects dont essentiellement les baignades prolongées dès l’apparition des beaux jours mais aussi après la fin de la saison d’été, de jour comme de nuit, en plus de la protection de l’eau contre les salissures venant de l’extérieur…

Toutefois, les abris de piscine présentent également et malheureusement des inconvénients qui ne sont pas sans importances et qui concernent notamment :

– L’humidité : un facteur assez important de désagrément pour les utilisateurs. L’abri de piscine génère une humidité assez importante et gênante de l’air. En effet, l’air arrive très rapidement à saturation d’humidité, environ à 100%. Cette moiteur de l’air est vraiment désagréable.

En outre quand on enregistre de grands écarts de température entre l’extérieur et l’intérieur de l’abri, on remarque une énorme condensation de l’air provoqué par l’humidité et en dépit du double vitrage qui provoque l’apparition des moisissures autour du bassin et même sur l’abri.

– L’apparition des algues ainsi que le développement de la flore microbienne peuvent provenir de la chaleur de l’eau et de la présence de l’abri.

Partant une surveillance régulière de l’eau est strictement nécessaire en vue d’éviter de tels désagréments et surtout de prévenir l’apparition des algues. Il est donc nécessaire soit d’utiliser un produit de traitement qui a une action algicide soit d’ajouter un algicide préventif.

– L’utilisation des désinfectants dans une piscine à abri : si vous comptez utiliser des désinfectants dans votre piscine couverte d’abri, sachez que le bassin traité au chlore par exemple engendre une saturation dans l’atmosphère sous l’abri malgré l’existence d’aérations, qui peut même s’aggraver réellement, bien qu’à long terme, en une intoxication. Mais pour que vous n’arriviez pas à vivre ces désagréments quelques peu dangereux et risqués, vous devez évidemment opter pour un abri offrant de nombreuses ouvertures et de véritables aérations, renouveler l’atmosphère sous abri avant de plonger dans le bassin en ouvrant les portes et les parois et finalement dans le cas d’un abri bas ou télescopique, l’enlever complètement avant que vous ne commenciez la baignade.

Les échelles de piscine

août 14th, 2011

Bien que les échelles de piscine connaissent de moins en moins de succès, elles restent pour le moins que l’on puisse dire un moyen efficace facilitant l’accès ou la sortie de la piscine notamment pour les piscines hors-sol. Elles ont aussi l’avantage d’être peu encombrantes et peu onéreuses.

Les échelles de piscine présentent un choix réduit de quelques formes, de certaines couleurs et enfin de matériaux de base.

De nos jours, la plupart des français optent particulièrement pour le choix des escaliers de piscine, qu’ils trouvent beaucoup plus pratiques notamment pour certaine personnes à savoir les enfants ainsi que les personnes âgées.

Cependant, les piscines hors-sol de grande taille ne peuvent se passer des échelles.

L’échelle de piscine se compose de deux éléments essentiels mais simples qui sont, une ou deux rampes et des marches ou barreaux.

D’une manière générale, les échelles ont une hauteur fixe et adaptées à chaque hauteur de bassin. Actuellement, on enregistre la présence des échelles réglables en hauteur.

Quant aux formes des échelles de piscine, elles ne proposent pas un grand choix, leur diversité est peu significative. Par contre, de nettes différences se présentent sur le plan des rampes ou celui des marches. Les formes des rampes peuvent être diversifiées. On peut avoir des formes rondes ou plates… Quant aux matières, elles ne manquent de diversité aussi, qu’elles soient utilisées pour les rampes ou bien pour les marches. Ainsi, on a comme principal matériau utilisé, l’acier inoxydable ou inox. Une échelle en acier soudé est très prisée pour sa résistance et son esthétisme. On a aussi la combinaison de l’acier et du bois et puis encore l’échelle en résine de synthèse.

La pose d’une échelle de piscine ne nécessite pas de travaux particuliers. Il suffit de pratiquer deux trous sur le bord du bassin en vue de faire introduire les bouts des rampes. Pour les échelles qui présentent un patin à l’extrémité des rampes, il suffit simplement de le visser au sol. Dans le cas d’une échelle intégrée, il faudrait creuser dans la structure de la piscine pour faire intégrer les marches de l’échelle.

Finalement, les échelles restent le moyen d’accès à la piscine le moins onéreux. Ainsi, les échelles en résine sont à partir de 90 euros, les échelles en acier inox oscillent entre 100 et 300 euro, alors que les échelles doubles pour piscine hors-sol, sont à 200 en résine.

Avant de vous lancer dans l’achat d’une échelle, il est recommandé de tenir compte des mesures sécuritaires pour éviter tout accident pour un enfant en mettant une sorte de planche venant s’ancrer sur les barreaux.

Les différents types de barrières de piscine

août 13th, 2011

Les barrières de protection de piscine constituent le produit phare en France de la protection des piscines. Elles permettent de sécuriser l’accès au bassin par la mise en place de remparts contre toutes tentations possibles provenant essentiellement des petits enfants âgés de moins de 5 ans. Il s’agit de l’un des dispositifs homologués. Leur installation s’effectue à au moins 1m de la piscine pour empêcher l’accès des enfants au bassin.

Selon la loi, elles doivent être résistantes aux différentes actions d’un enfant de moins de 5 ans, notamment en ce qui concerne le système de verrouillage. En effet, son utilisation doit être munie d’un système de loquet de sécurité « double action » en vue d’effectuer l’ouverture ainsi que la fermeture de la barrière. La barrière ne doit en aucun cas présenter une occasion d’escalade pour un enfant en présentant des prises par exemple. Ensuite, la barrière de protection de piscine doit encore être assez haute pour qu’il ne puisse pas la franchir et accéder au bassin. La solidité de la barrière constitue un autre élément essentiel pour la protection et la sécurité des enfants que la loi n’a pas négligé.

Les barrières de piscine se distinguent par deux catégories :

-La barrière rigide : elle convient à tous les types ainsi qu’à toutes les formes de piscine, pour un usage individuel, familial ou collectif. Elle se compose de modules de panneaux rigides de longueurs différentes, séparés par des poteaux fixes plantés dans le sol pour une meilleure stabilité de la barrière. Sa mise en place est facilitée par un système de poteaux généralement en aluminium laqué ou anodisé, pré-montés de rainures où se passe l’insertion des panneaux. Aucun entretien n’est nécessaire pour ce type de barrière.

-La barrière souple : sa principale fonction est bien évidemment comme tout autre type de barrière d’interdire l’accès de piscine à un enfant de moins de 5 ans. Son installation est simple, facile et rapide. Elle se compose de nombreux panneaux qui se rattachent à des poteaux fixés au sol qui doit être bien stable en vue de procurer la solidité nécessaire pour une barrière efficace et sécuritaire. La fixation des poteaux se fait à l’aide d’une perceuse.

Les différentes technologies de pompes de piscines

août 12th, 2011

Compte tenue de la valeur assez importante de la pompe avec le système de filtration, vous devez savoir bien vous renseigner sur les différents éléments de filtration, les dimensions, les volumes…qui doivent être en compatibilité avec la pompe.

D’ailleurs, avant de vous engager dans l’achat de votre pompe, vous devez avoir une idée préalable sur :

-Le choix du type de filtration : soit un filtre à sable, à poche, à diatomées, à cartouche, à zéolite… Chaque type de filtre correspond à un type de pompe et vice versa. Le débit de la pompe dépendra du volume de votre bassin, qui se définit selon un calcul bien déterminé. Vous devez avoir aussi une idée fixe sur la longueur nécessaire pour la canalisation, les tuyaux ainsi que la dimension de leur diamètre pour que la pompe puisse faire tourner l’eau à l’intérieur. Plus le diamètre sera grand et plus la circulation sera facile. En outre, vérifiez la nature de l’eau, puisqu’il existe des pompes pour eau douce et d’autres pour eau salée.

-Les différentes technologies des pompes : Il existe de nos jours deux grands types de technologies de pompes qui sont les pompes centrifuges et les pompes auto-amorçantes qui sont très prisées, désormais, on peut trouver aussi les pompes centrifuges et auto-amorçantes.

Les pompes centrifuges : le liquide se déplace par l’effet centrifuge et par la pression. A l’intérieur de la pompe, on trouve une roue à palettes qui tourne en vue de convertir l’énergie du moteur en énergie cinétique. Lorsque l’eau entre dans le corps de la pompe, la roue la projette grâce à la force centrifuge produite par la vitesse de la roue. En connectant ensuite la pompe à la tuyauterie de refoulement, l’eau sera vite canalisée et atteindra l’extérieur de la pompe.

Les pompes centrifuges sont généralement de volumes minimes, qui prennent une petite place dans le local technique, qui ne font pas de grands bruits et au prix d’achat très réduit. Toutefois, leur débit est relativement inférieur à celui d’une pompe auto-amorçante.

Les pompes auto-amorçantes : ce sont les pompes qui détectent l’arrivée de l’eau automatiquement. Elles fonctionnent de la même façon que les pompes centrifuges. La qualité de la pompe définira le niveau du bruit qu’elle peut émettre. Plus la qualité et supérieure et plus le niveau du bruit est inférieur et vice versa. La qualité est définie par le budget réservé à l’achat de la pompe. Pour l’utilisation électrique, prévoyez donc une prise proche pour le moteur s’il s’agit d’une piscine hors-sol. Si votre bassin est semi-enterré ou enterré, vous pouvez disposer du local technique. Quant à la consommation, elle dépend de la puissance de la pompe et du volume du bassin. N’oubliez pas de vous intéresser sur la corrosion qui peut affecter votre pompe qui est en contact permanent avec l’eau.

– Le débit de la pompe : vous devez calculer le débit nécessaire de votre pompe qui dépend essentiellement du volume d’eau de votre bassin.

Les détecteurs de chute

août 11th, 2011

Il s’agit d’un dispositif qui a pour principale fonction d’informer ou d’alerter le propriétaire d’une piscine d’une intrusion d’un corps dans le bassin.

-Les caractéristiques des alarmes immergées ou détecteurs d’immersion :

Le premier critère à prendre en considération est la certification. En effet, étant donné l’importance capitale du rôle que joue le détecteur de chute, le respect de la norme NF P 90-307 concernant les systèmes d’alarmes de piscine est strictement obligatoire et à prendre en considération avant tout engagement d’achat. Cette norme précise que le système d’alarme doit détecter toute chute ou immersion d’un enfant de plus de 9 mois et de moins de 5 ans, qu’il doit fonctionner 24/24 heures quelles que soient les conditions climatiques, qu’il doit être muni d’un indicateur de défaillance du système et d’une réactivation automatique en cas de panne, que le rayon d’action de l’alarme sonore doit agir sur toute la surface de l’habitation et qu’il doit comporter un système de verrouillage difficile à manipuler par un enfant de moins de 5 ans.

Le détecteur de chute conserve bien le côté esthétique de la piscine. Toutefois, le système présente une contrainte dans l’activation quelque peu tardive de la chute, qui est égale à 12 secondes.

-Les différentes technologies :

Alarme immergée : c’est un système de sécurité qui sert à détecter électroniquement, par le biais d’une onde acoustique, toute chute ou immersion dans une piscine. En vue de réaliser efficacement son rôle sécuritaire, l’alarme doit être conforme à la norme NF P 90-307. La sirène doit se déclencher dans les 12 secondes qui suivent la chute. Elle est discrète et se place facilement sur ou sous la margelle de la piscine. Elle est réglée pour éviter les déclenchements inutiles.

Au moment de votre baignade, vous pouvez mettre l’alarme en veille via une télécommande, une clef électronique ou un digicode. Sa réactivation peut s’effectuer manuellement, ou bien automatiquement. Elle fonctionne à piles ou batteries solaires.

De par le fonctionnement par l’analyse des ondes, elle peut fonctionner également par l’analyse du son propagé dans l’eau suite à une chute.

L’installation de ce système est fort simple, mais il ne convient pas aux piscines ayant des plages immergées dont la pente est inférieure à 30%.

Le prix varie entre 150 et 900 euros.

-Alarme portative : il s’agit simplement d’un complément de sécurité. Elle se présente sous la forme d’un collier ou d’un bracelet capteur porté généralement par un enfant. Elle déclenche automatiquement une sirène dès que le capteur est en contact avec l’eau. Elle se constitue de deux parties, une portée par l’enfant et un récepteur porté par l’adulte. Elle est sonore et/ou vibrante.

Du moment que ce système n’est pas normalisé, il doit être donc associé à un autre système de sécurité normalisé. Il est léger mais efficace. Le coffret comportant une base et 2 ou 3 émetteurs coûte 200 euros.

Pour finir, sachez que ce système de chute ne joue qu’un rôle informatif et non pas préventif.

Les couvertures de sécurité

août 10th, 2011

Les couvertures de sécurité sont comme leur nom l’indique une solution qui offre la possibilité de sécuriser la piscine sans qu’elle soit dénaturée en la recouvrant d’une bâche plus ou moins souple et même d’un volet rigide.

Les couvertures de sécurité sont soumises à la norme NF P 90-308. Elles doivent donc être conformes à cette norme de sécurité, c’est-à-dire qu’elles doivent avoir la fonction de couvercles rigides qui se situent au dessus des bassins.

On distingue différents types de couvertures de piscine, comme par exemple, la couverture renforcée, la couverture munie de barres rigides, le volet roulant, le fond mobile remontant à la surface.

Quelque soit le type de couverture de sécurité, elle doit résister au franchissement d’un adulte de 100 kg. Ainsi, les bâches à bulles ou couvertures isothermiques ne peuvent pas être considérées comme des dispositifs sécuritaires.

Les couvertures de sécurité assurent non seulement la sécurité mais aussi une protection du bassin contre la pollution venue des impuretés extérieures comme les feuilles, les pollens, l’herbe, la terre…

Elles garantissent une isolation en évitant le refroidissement de l’eau de la piscine lors des journées fraiches ou encore durant les nuits, ce qui réduit l’utilisation du chauffage et partant la facture parfois un peu trop salée. Elles réduisent aussi l’évaporation de l’eau de votre piscine, ce qui veut dire qu’elles contribuent à l’économie d’eau qui peut atteindre les 100 litres d’eau par jour, ce qui n’est pas minime, mais aussi l’économie des produits chimiques nécessaires pour son traitement. En effet, une fois le bassin est couvert, l’eau du bassin reste propre, claire et nette.

Partant, une eau qui n’est pas polluée, élimine ou diminue l’utilisation prolongée des équipements de nettoyage à savoir dans ce cas le robot ou la filtration…

A comparer avec les abris ainsi que les barrières, les couvertures de sécurité de piscine ne dénaturent pas le jardin ou l’environnement qui encadre la piscine. Au contraire, par leur aspect assez discret ne changent rien dans le champ visuel déjà existant. En outre, elles sont compatibles à de multiples types de piscine, à l’exception des bassins à courbes rentrantes ou aux formes très libres.

Les caractéristiques du revêtement polyester

août 9th, 2011

Le procédé consiste à faire une application sur toute la surface intérieure du bassin, de reprendre toute l’étanchéité quelque soit le support existant et la forme de votre piscine. En effet, ce genre de revêtement peut s’appliquer sur un support existant qu’il soit en béton, parpaings, panneaux (acier composite), coque en polyester, ou bien en remplacement d’un ancien liner, de mosaïque…

Le principal objectif du revêtement polyester est de permettre une étanchéité au bassin. Le revêtement se fait par une enveloppe semi-adhérente en résine de polyester stratifié, armée de fibres de verre, réalisée in « situ » et garantissant l’étanchéité du bassin ainsi que sa finition.

En vue de réaliser une parfaite finition, les produits, gelcoat non paraffiné qui est une résine particulière, ainsi que le topcoat paraffiné de finition, s’effectuent sur les dernières couches. Partant, une couche dure et solide se crée, une coque parfaitement étanche, ne dépendant pas du support et non rigide, contrairement à la piscine coque polyester qui possède le support qui est en même temps le revêtement.

Le revêtement polyester est un composite qui est constitué d’une résine, le polyester, et d’un renfort, un mat de verre, rowing. Ce mélange permet d’avoir un produit très résistant mécaniquement et chimiquement.

Ce composite est employé dans de multiples domaines à savoir par exemple, le transport, la chimie aéronautique et les loisirs. Il peut être encore utilisé dans l’industrie ainsi que l’agriculture pour l’étanchéité et la rétention (mise aux normes anti pollutions).

Concernant son utilisation dans les piscines, le polyester peut être utilisé en :

-revêtement neuf pour l’étanchéité des piscines de forme libre, pour permettre la pose de faïence ou d’émaux ou quand on souhaite un revêtement de qualité supérieure et durable.

-en rénovation, en substituant des liners ou des pâtes de verre ou bien quand l’étanchéité est précaire.

Le revêtement polyester est considéré comme un excellent moyen d’étanchéité. Il est facile à réparer, à entretenir, ne présente aucune sensibilité aux produits d’entretien, résiste aux égratignures possibles… En outre, il s’adapte à toutes les formes de piscine, forme libre, cascade, rochers…Il offre toute une palette de couleurs, de motifs, de dessins, de logos mais aussi l’incrustation d’un bandeau en mosaïque. Il présente une compatibilité avec tout type de traitement d’eau sans qu’il y ait risque d’altération. Il s’applique à tous les supports. Même en présentant des fissurations, il préserve son étanchéité. Son entretien est bien facile et il réduit les couts d’entretien de l’eau. Il est facile à réparer dans le cas d’agressions extérieures. Résistant et durable dans le temps, il peut être garanti pour 10 ans.